Plongée à la Vallée blanche et les requins, côte ouest de Tahiti

Le site de plongée le plus connu à Tahiti est sans aucun doute celui de la Vallée blanche. C'est le lieu de rendez-vous des plongeurs avec les requins et aussi avec bien d'autres espèces de la faune sous-marine.

requins

⬆ Requins gris, requins pointes noires et perches pagaies.


Depuis le centre de plongée Eleuthera à la marina Taina, 25 minutes de navigation sont nécessaires pour se rendre sur le site de la Vallée blanche, en océan, face à l'aéroport.

J'ai plongé plusieurs fois sur ce site et je le connais très bien. Les requins sont toujours au rendez-vous, parfois il y en a beaucoup et parfois en moins grand nombre, mais il y a bien d'autres rencontres, comme : les bancs de Carangues, les Tortues, les Perches pagaies, les Barracudas, les Bécunes, le Napoléon, les Balistes, les Nasons, les Tétrodons, les Perches maori, etc. etc. la liste est longue !

Les photos sont nombreuses, il y aura donc, un autre reportage plus tard. Les couleurs peuvent varier suivant la clarté de l'eau mais, il faut savoir également, qu'en plongée sous-marine, l'eau absorbe les couleurs. Plus on est en profondeur plus les couleurs réelles disparaissent, à moins d'être très près du sujet et avoir réglé la balance des blancs manuellement de son appareil photo. Pas toujours efficace !

Bascule arrière et nous commençons la descente, déjà quelques requins se manifestent.

requin gris

⬆Requin gris de récif, Carcharhinus amblyrhynchos ou Ma'o raira à Tahiti.⬆

De taille moyenne (1,5m à 2,55m), on le reconnaît par sa peau et son aileron parfaitement gris, mais certains ont le bord postérieur et l'apex marqués de blanc, le ventre blanc et le bord postérieur de la caudale noir. Le museau est arrondi et assez allongé.
Prédateur sédentaire, il se nourrit principalement de poissons de récif, de céphalopodes et crustacés (langoustes, crabes).
C'est un requin curieux, il est impressionnant et reste distant avec les plongeurs.

⬇Requin pointes noires, Carcharhinus melanopterus ou ma'o mauri à Tahiti.⬇

Le plus répandu en Polynésie, le requin pointes noires, taille moyenne 1,80 m, maxi 2m, reconnaissable par son nez rond, sa couleur gris brun et son ventre blanchâtre, mais surtout à ses taches noires aux extrémités de chaque nageoires.
Son alimentation : poissons de récif, de céphalopodes et crustacés.
Il est assez craintif et considéré comme inoffensif, ceci dit, il vient parfois vers les plongeurs et ce, sans mauvaise intention.

requin pointes noires

⬇Requin gris de récif, Carcharhinus amblyrhynchos ou Ma'o raira à Tahiti.⬇

requin gris

⬇Nous sommes au pied du mouillage (15m) et commençons notre balade sous-marine. Soudain, un requin pointes noires me surprend ! il est vraiment passé près ! pas de signe de nervosité de sa part à l'égard les plongeurs, juste curieux.

requin pointes noires

requin pointes noires

⬇Requin gris de récif, Carcharhinus amblyrhynchos ou Ma'o raira à Tahiti.⬇

requin gris

⬇Requin gris de récif, Carcharhinus amblyrhynchos ou Ma'o raira à Tahiti.⬇

requin gris


Parfois la houle et le courant obligent certains plongeurs à descendre le long du mouillage (15m), ensuite, nous continuons la balade dans les profondeurs.
La vallée blanche est une grande langue de sable corallien blanc et de chaque côté des massifs de coraux divers avec une faune très variée, même les requins s'y faufilent.
Le spectacle commence tout de suite ... par le passage d'un requin citron. ⬇

requin citron

Le requin citron mesure au maximum 3,40 mètres de longueur, son corps est trapu, reconnaissable par ses deux nageoires dorsales de même taille. Son petit œil jaune est semblable à un petit citron (d'où son nom).
Furtif, il nage souvent très près du sol, les photos sont prises à la va-vite par surprise.
Le requin citron se nourrit comme la plupart des autres espèces de requin : poissons, crustacés, mollusques etc.

Requin citron, Negaprion acutidens ou Ma'o arava à Tahiti.

requin citron


Vue sur la Vallée blanche ... du beau spectacle en perspective, les requins sont au rendez-vous !

requin pointes noires

Vallée blanche, requins

⬇Il n'est pas rare de voir la perche maori Lutjanus rivulus, en compagnie des requins. ⬇

perche maori, requins

⬇ Perche maori et perches à raies bleues ⬇

perche maori, perches à raies bleues

⬇Banc de perches pagaies ⬇

banc de perches pagaies

La balade sur le "boulevard" de sable corallien continue, un vrai ballet de requins !!

requin pointes noires

Vallée blanche, requins

Vallée blanche, requins

Vallée blanche, requins

requin gris

Vallée blanche, requins

⬇Relaxation ... plongée plaisir ...⬇

plongée Vallée blanche

⬇Les nasons, les becs de cane sont présents ⬇

diversité à la Vallée blanche

⬇Bec de cane à long museau Lethrinus olivaceus

bec de cane à long museau

L'alimentation du bec de cane : oursins, mollusques, crustacés et de vers. Les plus gros mangent aussi des poissons. se nourrit plutôt de nuit, mais il peut être aussi actif de jour.

⬇Nason zébré Naso vlamingii

nason zébré

Le nason zébré, zooplanctonivore vivant en pleine eau, se reconnaît à la bosse frontale, au bandeau entre les yeux, les lèvres ainsi que le bord des nageoires sont d'un bleu électrique, aux filaments de la nageoire caudale. Selon l'activité, la couleur varie : corps brun-jaune, sombre à clair.

⬇Perche de sable Parapercis hexophthalma

perche de sable

Vivant sur des fonds de sable et de détritus, cette espèce aux yeux proéminents se distingue par une tache noire sur la queue. Elle se tient généralement immobile, en appui sur ses nageoires pelviennes. Elle se nourrit de petits poissons et d'invertébrés.

⬇Baliste titan Balistoïde viridescens

baliste titan

baliste titan

Le plus gros des balistes en Polynésie, il peut atteindre 75 cm. Adulte, il vit solitaire ou en couple dans les lagons et les pentes externes entre 1 et 40 mètres. Sa nourriture se compose de coraux, d'invertébrés benthiques à carapaces dures et d'algues.
Le baliste définit son territoire du fond vers la surface. En solitaire on peut dire qu'il n'est pas agressif, sinon je ne l'aurais pas approché de si près, il est plutôt craintif sauf pendant la période de nidification dont il est le gardien. Pendant cette période il est très agressif et peut attaquer les plongeurs qui pénètrent dans sa zone, du nid jusqu'à la surface pour défendre et protéger ses œufs. Il n'hésite pas à mordre, les blessures sont très douloureuses.
J'ai eu cette petite mésaventure, il y a quelques années. La chance pour moi, c'est qu'il m'a attaqué par les palmes, et moi je lui rendais la même chose aussitôt qu'il lâchait prise. Cela a duré jusqu'à la limite de sa zone de gardiennage et le beau baliste a fait demi-tour.
Lorsque nous sommes remontés sur le bateau, l'autre palanquée était déjà de retour et parmi les plongeurs, un, a eu moins de chance que moi, le baliste l'a mordu à la cuisse.


Nous quittons la langue de sable corallien et nous nous faufilons entre les massifs de coraux.

⬇Perches à raies bleues Lutjanus kasmira et requin pointes noires ⬇

perches à raies bleues, requin pointes noires

Reconnaissable à son corps jaune et par quatre lignes bleues. Les trois lignes supérieures allant des yeux à la nageoire dorsale très longue et la ligne inférieure du museau jusqu'au pédoncule caudale.
À l'âge adulte, certaines espèces se regroupent en bancs importants près des côtes et des récifs. Carnivores, ils se nourrissent de poissons et de crustacés.


⬇Poisson-perroquet⬇

poisson-perroquet

Les poissons-perroquets sont les habitants du récif corallien les plus remarquables. Ils ont une livrée très colorée qui change radicalement au cours des différentes phases de leur vie. Ils tiennent leur nom de leur bec très solide formé par la fusion de leurs dents maxillaires (quelques espèces ont des dents séparées). Ce "bec" a pour fonction de racler le substrat calcaire et de zooxanthelles qu'ils avalent en même temps que les débris de madrépores. Le corail avalé est finement broyé, puis éliminé sous forme de sable, en même temps que les excréments.


⬇Poisson-pincette jaune Forcipiger flavissimus

poisson-pincette jaune

Poisson-pincette que l'on rencontre souvent dans les cavités et surplombs.
Son museau hypertrophié lui permet de prélever sa nourriture (petits invertébrés, œufs de poissons, hydrozoaires) au plus profonds des recoins.


⬇Requin gris⬇

requin gris

Massif corallien

massif corallien

⬇Perches d'or Gnathodentex aurolineatus

perches d'or

En solitaire dans le lagon ou en bande au dessus des récifs de coraux. Identifiable par sa tache jaune or sur son dos. Il se nourrit de petits poissons et d'invertébrés.


Demoiselle à queue jaune Dascyllus flavicaudus

poisson demoiselle à queue jaune

Les demoiselles à queue jaune affectionnent les massifs de Pocillopora au cœur desquels elles se réfugient la nuit. Elles se nourrissent de zooplancton.


Labre à grosses lèvres Hemigymnus fasciatus

labre à grosses lèvres

Tête verte et jaune striée de rose, les lèvres sont charnues. Se nourrit sur les zones mixtes d'éboulis et de sable qu'il filtre à pleine bouchées, de petits crustacés, mollusques et échinodermes. C'est un solitaire, il affectionne également les zones coralliennes riches et peu profondes.


Poisson-faucon à tempe annelé Paracirrhites arcatus

poisson-faucon à tempe annelée

On l'appelle aussi poisson-épervier à tempe annelé. Le dessin concentrique en arc-en-ciel derrière l'œil permet d'identifier à coup sûr l'épervier strié en Polynésie. Il se positionne sur les extrémités des coraux branchus d’où il chasse à l’affût pendant la journée, et au sein desquels il se réfugie la nuit. Il faut l'approcher très doucement, s'il est dérangé, il part comme une flèche pour revenir ensuite à son reposoir habituel.
Il se nourrit principalement de crustacés (crevettes, crabes), de petits poissons, et d’œufs de poissons.


Poisson-faucon tacheté Paracirrhites hemistictus

poisson-faucon tacheté

Le plus grand des poissons-faucons de Polynésie, solitaire, il aime à se percher sur le haut des massifs coralliens. Se nourrit de crustacés et de petits poissons.


Petite étoile de mer, comète de mer Linckia multifora

petite étoile de mer

Linckia multifora est une espèce benthique qui se rencontre dans les récifs, non loin du littoral, en général en eau peu profonde. On peut la trouver jusqu’à 30 mètres de profondeur. Elle se cache souvent dans des anfractuosités ou sous des pierres.
Omnivore, elle se nourrit, de jour comme de nuit, de détritus, de petits débris organiques, d’algues filamenteuses et d’éponges.


Porcelaine tigre Cypraea tigris Linnaeus

porcelaine tigre

La porcelaine tigre se rencontre de jour comme de nuit. Elle est carnivore, se nourrit de mollusques et d'éponges.


Les tétrodons fréquentent les reliefs et ont des nageoires souples qui leur offrent plutôt mobilité que vivacité. En situation de défense ou de stress, le tétrodon on l'appelle aussi poisson-ballon, gonfle rapidement (double de volume) en absorbant de l'eau.
Leur régime alimentaire est très éclectique. Ils consomment une grande variété d'algues et de petits invertébrés benthiques (crustacés, coquillages, éponges etc. ) broyés par de fortes dents qui ont fusionné en plaques saillantes (deux par mâchoire, différent chez les Diodons, une par mâchoire).
Les tétrodons comme les canthigasters produisent un des plus puissants poisons naturels (la tétrodotoxine), lequel est concentré dans l'épiderme et les organes internes. Si ce poison n'est pas systématiquement dangereux pour les prédateurs marins, il est en revanche presque toujours fatal aux humains et animaux terrestres.

Tétrodon moucheté Arothron meleagris

tétrodon moucheté

Tétrodon jaune Arothron meleagris

tétrodon jaune

tétrodon jaune


Petite pose d'observation ...

petite pose et observation ...

Carangues à gros yeux Caranx sexfasciatus et requin gris.

carangues à gros yeux et requin gris

Quelques Carangues se sont détachées du banc pour suivre le requin ...

carangues à gros yeux et requin gris


Banc de bécunes et perches pagaies

bancs de bécunes et perches pagaies

bancs de bécunes et perches pagaies

Bécunes de Heller

banc de bécunes

La bécune de Heller a le corps très allongé gris argenté aux nageoires translucides avec deux étroites bandes dorées sur la longueur depuis l'arrière de l'opercule jusqu'au pédoncule caudal (ne pas confondre avec le Barracuda).
Les bécunes de petite et moyenne taille vivent le jour en bancs très dense pratiquement immobile proches des récifs. Bons nageurs et redoutables prédateurs célèbres pour leur voracité et leurs attaques très rapides, de nuit, ils chassent des poissons, céphalopodes et parfois des crevettes.


Carangue bleue Caranx melampygus

carangue bleue

Son corps aplati à la robe argentée est recouvert de mouchetures noires et bleues, l'iris est jaune, les lèvres sont épaisses. Comme son nom l’indique elle se reconnaît aisément à la dominante bleutée de sa coloration et au bleu électrique de ses nageoires.
Elle est parfois solitaire, mais on la voit aussi en couple ou en petits groupes. Elle se nourrit de poissons et de crustacés.

carangue bleue


Nous sommes sur le retour, les requins sont toujours là.

requins pointes noires

⬇Rémora Echeneis naucrates

rémora

rémora

Le rémora porte une ventouse qui lui permet de se fixer sur d'autres poissons ou animaux marins.
Bien accroché à son hôte, le rémora se fait transporter sans effort par les requins (photo ci-dessous), tortues, cétacés etc.

requin pointes noires et rémora


Nous ne sommes pas très loin du mouillage, mais avant, quel beau spectacle s'offre à nos yeux !

Banc de carangues à gros yeux ou carangue vorace Caranx sexfasciatus

banc de carangues à gros yeux

Cette carangue se distingue par ses yeux plus gros, d’où son nom. Elle possède une livrée gris argenté banale mais deux détails permettent de l’identifier avec certitude : la présence d’une petite tache noire juste à l’angle supérieur de l’opercule et l’extrémité supérieure blanche du lobe de la deuxième dorsale.

Les carangues aux gros yeux vivent sur les côtes récifales. En période diurne, elles se regroupent en bancs immobiles dans les passes où à l'extérieur des récifs barrière. Elles se dispersent la nuit, pour s'alimenter de poissons et crustacés.

banc de carangues à gros yeux

Le banc de carangues est bas, j'ai pu les approcher de très près.

banc de carangues à gros yeux

banc de carangues à gros yeux

banc de carangues à gros yeux

banc de carangues à gros yeux

Fin de la plongée ...

fin de plongée ...


Haut de page